Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RDV sur le nouveau blog :https://isadora-delarose.fr/

Ma Nénette mini-Princesse a presque 14 mois alors on pourrait croire que les histoires de reflux ne sont qu'un lointain et vague souvenir... Que nenni ! (OMG, j'ai placé un "Que nenni", sacrebleu, fallait le faire !) Trois points pour résumer la situation :

1/ Je suis encore traumatisée par les premiers mois de pleurs de ma mini-Castafiore.

2/ Je flippe déjà pour le futur BB2 qui arrivera bien un jour... Après 3 ans de négociations avec Chéri et un bourrage de crâne intensif.

et 3/ Les reflux se sont rappelés à notre bon souvenir il y tout juste quelques jours.

Petit briefing sur le reflux gastro-œsophagien chez bébé :

Ce cher p... de reflux est le compagnon de nombreux bébés. A ne pas confondre avec la régurgitation qui n'est qu'une remontée de lait indolore, le reflux est quant à lui une remontée d'acide chlorhydrique de l'estomac vers l’œsophage. Qui dit acide, dit brûlure et là, aïe aïe aïe pour bébé et aïe aïe aïe pour vos oreilles.

On m'avait toujours dit qu'une maman reconnaissait les pleurs de son bébé et bien, pour ma part, en accouchant, la bonne fée a dû oublier son petit coup de baguette magique car je n'ai jamais, mais alors jamais rien compris ! No complex les mummies, on tâtonne et on s'en sort, preuves à l'appui : j'ai trouvé tout ce qui n'allait pas, j'ai mis du temps mais j'ai décrypté les messages codés de Nénette. Je n'ai pas été toute seule dans ma quête, mes copinautes m'ont beaucoup aidées et mon ostéopathe a su comprendre le petit corps de ma pleureuse. Sans cela, nous (Nénette, Chéri et moi, par chance, la chienne est sourde) ne serions certainement toujours pas sortis de notre galère.

Les symptômes :

Ils sont nombreux !!! Contrairement à beaucoup de sites qui résument les symptômes à quelques points, j'en ai trouvé un qui explique vraiment TOUT et qui m'a ouvert les yeux sur ma fille, vous le trouverez ici.

Une phrase lue sur ce super topissime site - je remercie au passage cette association - m'a fait un bien fou : " L'enfant n'est jamais paisible (...) rien ne le calme et la communication avec ses parents est difficile, voir inexistante". Ok, la bonne fée ne m'avait donc pas oubliée... J'étais une bonne maman, les reflux jouaient juste les intrus dans ma relation maman/bébé. Il s'est avéré que Nénette avait aussi une intolérance au lactose et les pleurs étaient intensifs, en non stop pendant des heures et des heures. Cette intolérance, elle la tient de moi, elle aurait pu choisir mes yeux, mais non, elle a choisi le pire de moi : mon système digestif. Pas de chance !

Le reflux, on le subit au quotidien, tout en essayant de le rendre plus supportable. Médicaments (pas forcément efficaces), position verticale le plus possible, inclinaison du lit, rigueur dans l'espacement des biberons pour reposer le système digestif, épaississement du lait, introduction de la diversification dès que possible avec avis de votre médecin... La libération finale - s'il s'agit d'une immaturité du système digestif - arrive dès que bébé se tient assis puis marche et encore...

Effectivement, à bientôt 14 mois et une Nénette qui galope depuis déjà longtemps, nous avons décidé d'arrêté l’épaississant dans son "lait" (qui n'en est pas un, il s'agit d'une préparation pour bébé à base de jus de riz) et là, catastrophe ! Comme si nous avions fait un bond 9 mois en arrière. Au bout d'une semaine, les siestes étaient impossibles, le couché difficile, les réveils nocturnes nombreux, plus de sourires, essentiellement les bras de mamans et des pleurs. Quelques jours plus tard, la maison était électrique, nous étions fatigués, tendus, déboussolés. Mais comme l'invasion des reflux se fait progressivement, il m'a fallu une semaine pour reconnaître l'envahisseur et une bonne dose de culpabilité encore une fois. Nous avons de nouveau épaissi ses biberons du matin et du soir qui nous paraissaient pourtant anecdotique dans son alimentation quotidienne et tout est redevenu normal. Nous avons retrouvé notre bébé d'amour et nos nuits paisibles.

La leçon de cette histoire c'est que comme bien souvent, les possibles caprices ont été mis en cause, je ne dirais pas par qui, LE PAPA, BIEN SÛR !!!! alors qu'au final, c'était encore ce p... de reflux ! Il est pervers ce reflux, il ne faut pas le sous-estimé, méfiance. Soyez à l'écoute de votre bébé et bon courage.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ces p... de reflux ! Le RGO de bébé dans notre vie de famille
ArticlepubliéSobusygirls-rouge
Tag(s) : #Dans notre vie
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton