Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RDV sur le nouveau blog : http://maman-styliste.fr

Lorsque je sais qu'une de mes amies est à la maternité, j'angoisse pour elle. Mais pourquoi donc, elle a enfin son bébé entre les bras, c'est la plus heureuse du monde ? MAIS PARCE QUE !!!! Il y a tellement de raisons : j'ai peur qu'elle soit épuisée, qu'elle craque, que ça se passe mal avec le personnel, que le babyblues la surprenne au moment des visites, que monsieur ne fasse pas son rôle de bodyguard, que sa douleur ne soit pas prise en compte ou encore que la mise au sein se passe mal pour celles qui veulent allaiter... Combien de ces difficultés ai-je rencontré ? Quasiment toutes ! Non, non, je ne suis pas traumatisée... Pas du tout !!!!!!!!!!!!!! Donnez-moi une clope... Ah mince, je ne fume pas.

J'avais limité les visites à nos familles pensant que ce serait gérable. Au final, je n'avais pas mesuré l'ampleur de la fatigue et des chamboulements émotionnels. L'après-midi de mon accouchement et le lendemain, l'euphorie m'a fait me sentir surhumaine, heureuse de présenter ma minuscule-Princesse... Le troisième jour... Je n'ose même pas y repenser. J'ai vite été dépassée par les hormones et la fatigue et les réactions post-accouchement ne sont plus toujours contrôlables. De quoi se retrouver dans des situations peu confortables que l'on regrette.

Les leçons que j'ai retenues de mon séjour en maternité - 13 jours au total, en comptant avant et après accouchement – sont assez nombreuses mais je vais me limiter au sujet des visites.

  • Ma règle numéro 1 : Avant 15h voire 16h, point de visite ! Le matin, c'est le défilé du personnel mais une fois le plateau repas récupéré, c'est le calme. LE moment pour se reposer et surtout, cela limite les visites en temps car des visites de 13h à 18h, c'est l'épuisement assuré !

  • Ma règle numéro 2 : A une visite qu'on ne veut pas, on dit non, non, non ! Ne pas se laisser convaincre par les raisons X ou Y invoquées. Et ça, c'est super dur mais ça risque de tourner à la cata sinon.

  • Ma règle numéro 3 : Deux visiteurs à la fois, tu limiteras ! Avec la fatigue, une chambre blindée et c'est le vertige, le tournis, les bouffées de chaleur... La jolie fête de naissance, c'est une fois à la maison.

  • Ma règle numéro 4 : Des visites fractionnées tu privilégieras ! Visites courtes mais plus nombreuses contre visites longues mais moindres, mon choix est fait. Je suis complètement passée à côté de la visite de mes parents suite à de grosses et longues visites de groupes avant et pendant qu'ils étaient là. Mon cerveau étant en mode off, je n'ai même pas pensé à les faire dormir chez moi pour qu'ils reviennent à un autre moment. Ils sont repartis comme ça, tout bredouille, à deux heures et demi de là et moi, je me suis retrouvée bien bête une fois mon cerveau rallumé. Ma belle-mère, elle, a pu venir tous les jours, même un petit quart d'heure, même seule et ce fut agréable, pas pesant, même rafraîchissant.

Parfois, quand je repense à mon séjour à la maternité, je me pose cette question que beaucoup se posent : faut-il interdire les visites ? Ce choix est tellement difficile à faire, difficile à imposer et en même temps, un peu triste. Donc, non, pour le prochain bébé, j'accepterai les visites mais je fais un vœu : recevoir de petites visites discrètes, courtes, seulement des personnes les plus proches, ne dépassant pas deux personnes et pouvoir faire revenir plusieurs fois les personnes que je souhaite pour de doux moments de découvertes. Euh, en fait, ça fait beaucoup de vœux... On va dire que c'est un package. Est-ce seulement possible ? Et toi alors, as-tu su gérer tout cela ? L'as-tu bien vécu ? As-tu opté pour le 0 visite ? Ou ton séjour à la maternité a été aussi éprouvant que le mien ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pour ou contre les visites à la maternité ? Un lundi, un débat.
ArticlepubliéSobusygirls-rouge
Tag(s) : #Le débat du lundi
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton