Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RDV sur le nouveau blog :https://isadora-delarose.fr/

Petite chronologie de mon histoire avec Les Maternelles de France 5

Dans les années 2000…

Au lancement de l'émission "Les Maternelles", France 5 n’existait pas. Quoi ? Oui, oui, rappelles-toi, c’était « La Cinquième » et il existait une émission « Fête des bébés » à laquelle Les Maternelles a succédé. Mon histoire avec Les Maternelles ne date donc pas d’hier mais de ses débuts, en 2001. Je l’ai regardée, j’étais une « teenager » comme on dit, lycéenne puis étudiante. J’ai passé le cap des 20 ans, je l’ai regardé célibataire puis en couple, enceinte puis maman. Et… Je vais passer dedans le jour de mes 30 ans. Les Maternelles, c’est donc historique pour moi.

Dans les années 2010…

Pendant plus de 10 ans, j’ai suivi l’émission par intermittence, selon mes horaires de cours ou de travail. Pendant plus de 10 ans, j’ai regardé sans être maman. Vous imaginez bien que ma mini-Princesse était donc désirée, attendue, rêvée, fantasmée, aimée, avant même de rencontrer le papa !

Le 21 janvier 2014 : L’appel à témoin

« A quoi va ressembler mon bébé ? » voilà donc un appel à témoin fait pour moi, après des années de rêves d’un futur bébé que je ne connaissais pas et qui est devenue ma Nénette mini-Princesse. J’envoie un mail à Magali, en charge de ce sujet.

Le 27 janvier : Le questionnaire (ou l’interrogatoire…)

« Bonjour, je suis Magali de l’émission Les Maternelles, puis-je vous poser quelques questions ? » Une succession de questions qui m’ont laissée sur le carreau ! J’ai raccroché, KO, ne sachant plus ce que j’avais raconté tellement elles partaient dans tous les sens, tellement elles étaient nombreuses et précises.

Le 28 janvier : Encore des questions

Nouvelles questions par mail pour préciser tout cela. En une nuit, j’avais remis au clair la chronologie de tout mon parcours de rêveuse.

Le 29 janvier : Le coup de fil

« Bonjour, c’est Magali des Maternelles, je vous appelle pour vous dire que nous serions ravis de vous accueillir dans l’émission. » Aaaaaaaaaah ! Joie, stress, euphorie, panique, coup de téléphone à maman, cris dans la maison… Mais qu’est-ce que je vais porter ? La question existentielle de toutes les filles, dans n’importe quelle situation.

Entre le 29 janvier et le 5 février : Échanges de mails, de photos, d’autorisations de diffusion, réservation des billets de train (pris en charge par l’émission).

Le 5 février : Arrivée sur le lieu du tournage

13h30 : J’arrive, j’aperçois Elsa Grangier, waouh ! Je précise que l’équipe de cette année, je la kiffe. Quand je sors un « je la kiffe », c’est un peu le summum de tout, le cri de la groupie, quoi. Elsa, je l’admire : maman de trois enfants, superbe parcours dans l’entrepreneuriat, très active sur Internet, à la pointe, drôle et cerise sur le gâteau, elle a vraiment trouvé sa place dans l’émission.

Le stress monte mais Magali est là pour parler, rassurer, papoter de tout et de rien… Tu connais ce phénomène, toi ? Tu stresses, tu parles, tu parles, tu parles. Bref, maintenant, elle en connaît plus sur ma vie que ma voisine.

Maquillage et coiffure pour moi et toute l’équipe, je suis comme une petite fille. Pourtant, j’ai déjà eu l’occasion d’être au milieu de personnalités lors de mes concours de jeunes créateurs et les défilés du Salon du chocolat… Baptiste Giabiconi, Adriana Karembeu, Clara Morgane, Chantal Thomass, Marion Bartoli, Frederic Anton et bien d’autres… Mais non, ça ne m’a jamais fait cet effet-là. Simplement parce que Julia, Nathalie, Elsa, Vincent et Carole s’invitent tous les jours chez moi, me font rire, communiquent de la bonne humeur, s’entendent tellement bien qu’on a l’impression d’être dans Friends et de partager le plateau avec eux.

15h : On entre sur le plateau.

Il est beau le plateau des Maternelles, bien plus grand que ce que l’on imagine. Je plaisante un peu avec l’équipe technique. Petite photo avec Nathalie Le Breton, la mythique Nathalie, là depuis les débuts de l’émission et que j’ai eu peur de voir partir à chaque changement d’équipe.

Début du tournage. La partie à laquelle je participe – où il y a toujours deux mamans témoins – est tournée en une prise pour que cela soit spontané. Je suis « la maman qui a imaginé son bébé » tandis qu’Agathe Lecaron, présentatrice de l’émission « On n’est pas que des cobayes » de France 5, enceinte, est « la maman qui ne veut pas imaginer son futur bébé ». Un peu stressant de se dire qu’on est la seule personne qui ne soit pas présentatrice télé, en dehors de la pédopsychiatre Myriam Szejer mais elle-même habituée du plateau. Avant que les caméras ne se dirigent vers nous, la charmante Julia Vignali me fait un sourire rassurant. Je l’aimais déjà bien à l’époque de la météo dans La Matinale de Canal+ mais à ce moment-là, je l’adore pour son petit geste encourageant. Ouf, ça va le faire et je me lance.

Au final, même si je ne connais pas encore le résultat, j’ai passé un très bon moment. J’ai bien rigolé et j’ai appris aussi, grâce à la pédopsychiatre. J’ai poursuivi ma quête de 2014 : réaliser tout ce qui me fait envie, sans me poser de question pour ne rien regretter… Enfin, j’espère ne pas avoir de regrets en voyant l’émission. A suivre…

Pour info, l’émission sera diffusée le 12 février 2014 à 8h55 !

J'ai testé pour vous : le plateau des Maternelles de France 5
Tag(s) : #J'ai testé pour vous, #Dans notre vie
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton