Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RDV sur le nouveau blog : http://maman-styliste.fr

Soit tu sais de quoi je parle et tu es prête à te jeter sur ton clavier pour donner ton avis – merci pour ta participation active – soit c’est le flou total, et dans ce cas, je suis ravie de te faire découvrir la DME. C’est simple, la DME rend la purée pour bébé ringarde, pour être « Hype », faut faire des bâtonnets. Pour une styliste, je ne suis pas toujours à la pointe des dernières tendances depuis que je passe les trois-quarts de mon temps avec un imagier entre les mains, plutôt que Vogue. Mais côté bébé, je commence à être pas mal calée… Bientôt l’Anna Wintour des couches culottes avec le sourire en prime.

Concrètement, il s’agit d’une pratique anglo-saxonne où le bébé se nourrit par lui-même. Pas de purée, ni de cuillère, mais de gros morceaux sous forme de bâtonnets divers, pour que le bébé puisse faire son choix et manger avec ses mains. Il est conseillé de commencer une fois que l’enfant sait tenir assis, vers 6 mois. En revanche, qui dit « se nourrir par lui-même », ne veut pas dire manger seul, mais en famille et sous surveillance. Les bâtonnets doivent être de la taille de son point pour qu’il puisse le tenir et grignoter dedans sans tout mettre dans sa bouche. Pour tout savoir, voici un très bon site :www.diversificationalimentaire.com.

Pour ou contre la diversification alimentaire menée par l’enfant ? Un lundi, un débat

Personnellement, je n’ai pas appliqué cette méthode à la lettre. D’abord parce que nous avons commencé la diversification très tôt à cause des reflux persistants de Nénette – elle ne tenait donc pas assise – et ensuite parce qu’elle n’apprécie pas vraiment de manger un gros morceau de légume seul. Mais connaître cette méthode m’a vraiment aidée pour la diversification et je ne regrette pas du tout le parcours que j’ai choisi. Certaines mamans attendent très tard d’introduire les morceaux, par peur de la fausse route. C’est clair que c’est super effrayant ! Avec cette technique, j’ai appris qu’avant un an, le bébé a un fort réflexe de régurgitation qu’il perd par la suite. Si un petit morceau le gène, c’est carrément un geyser de vomi qui sort. Charmant, je sais… Mais efficace. J’en suis témoin, je l’ai vu faire par mon petit voisin.

J’ai donc commencé les morceaux à 6 mois, sous haute surveillance, pour qu’elle apprenne à mastiquer avant d’avoir perdu ce réflexe bien pratique. Connaître la DME m’a aussi montré qu’il valait mieux donner de gros morceaux que bébé gère seul plutôt que de petits bouts qu’il peut gober comme sa purée. Ma Nénette a donc fait ses armes avec des morceaux de légume et des galettes de riz. J’ai toujours eu peur de la baguette de pain et ses miettes acérées et craquantes. J’ai opté pour du pain complet ou aux céréales bio, tranché et congelé, passé au grille-pain chaque jour. Nénette se régale avec le bord, coupé en bâtonnet. J’ai ensuite donné, plus tard, des Cracottes et des biscuits pour bébé, puis des Pailles d’Or, Boudoirs et Barquettes. Mais ce sont des choix personnels, ils ne font pas partis des aliments « indiqués ». Bien évidemment, j’ai de moins en moins mixé les purées, jusqu’à ne plus les passer au mixeur.

Si bien que ma Nénette a appris progressivement à bien mâcher, à prendre la bonne quantité dans la bouche et à ne pas rechigner sur les morceaux. L’aventure vers l’alimentation solide s’est faite en douceur… Ce qui n’est pas toujours le cas, surtout pour BB1, on est souvent bourrés de craintes et moi la première.

Et toi, quel parcours pour les morceaux ? Cela te fait trop peur à cet âge-là ? Ou au contraire, tu donnes de tout ? As-tu changé de pratique entre ton premier et ton deuxième enfant ?

Le débat de la semaine dernière : Pour ou contre percer les oreilles de bébé ? ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !
ArticlepubliéSobusygirls-rouge
Tag(s) : #Le débat du lundi
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton