Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RDV sur le nouveau blog : http://maman-styliste.fr

On va parler « Miam, miam » aujourd'hui et ça, Nénette mini-Princesse, elle aime ! Les premiers mois de diversification alimentaire n'ont pas toujours été faciles. Elle m'a fait tourner en bourrique ma mini-Coquinette. J'avais le Babycook encore dans son carton quant elle a pris ses toutes premières bouchées de légumes et de compotes. Nous avons donc commencé la diversification alimentaire avec « Mon 1er petit pot » de Blédina, et là, Nénette s'est transformée en junky des préparations industrielles. Refus total des purées maison mais accro à sa dose de petit pot tout prêt. J'étais piégée et je me suis résignée. Le Babycook est resté inutilisé pendant plusieurs mois et en même temps...

Je trouve que les petits pots industriels sont salvateurs. Oui, oui, carrément ! Lorsqu'une maman est déjà débordée, fatiguée, moi, je dis : « Merci les petits pots industriels ! ». Pourtant, certaines mamans sont jugées et critiquées. La mode étant au naturel, au fait maison et aux économies, alors acheter des petits pots industriels est quasi honteux. Si tu n'es pas fière de ton Babycook comme de ton dernier sac à main à la mode, tu es « out ». Game over la maman parfaite. J'exagère peut-être... Ou pas... Qu'en penses-tu ?

Au final, les petits pots industriels m'ont apporté un peu de confort dans le tourbillon de la première année, même si ce n'était pas mon premier choix. En revanche, j'ai vite adopté les petits pots bio Hipp et Babybio (aïe, aïe, aïe le budget). D'une part, pour leur vrai goût de légumes – je n'ai jamais compris comment les autres marques obtenaient de tels goûts de carotte, certainement responsable de l'addiction de Nénette – et d'autre part, pour être sûre d'offrir le meilleur après du fait maison. Ça m'a un peu déculpabilisée, car je le vivais tout de même comme un échec. Notamment le jour, où en passant à la caisse de mon Monoprix habituel, la caissière, m'a sorti d'un ton réprobateur : « Mais vous ne préparez pas vous-même à manger à votre fille ? » comme si j'étais une criminelle. On fait venir les flics tout de suite ou je peux payer l'arme du crime : mon petit pot de potiron ?

Au final, vers 8 mois, je me sentais prête à ruser pour faire aimer mes propres préparations à Nénette et j'étais beaucoup moins fatiguée. Je voulais diversifier les textures et surtout offrir un plus grand panel de préparations. Sachant qu'avec son intolérance au lactose, la majorité des petits pots pour les plus de 6 mois, contiennent du lait, c'était le bon moment. J'ai fait des mélanges, moitié petit pot industriel et moitié préparation maison. Petit à petit, elle a tout aimé. J'ai pu alterner entre les moments où j'avais le temps de cuisiner et ceux où je ne pouvais pas. Maintenant, je suis au top de l'organisation, ce n'est plus aussi compliqué qu'au début, surtout depuis qu'elle mange de tout. La diversification alimentaire, une sacrée histoire ! Alors, personnellement, je suis à 100 % pour les préparations maison et à 100 % pour l'aide qu'apporte les petits pots industriels aux mamans.

Et toi, alors, es-tu adepte des petits pots industriels ? As-tu été critiquée pour tes choix ? As-tu confiance dans les préparations industrielles ou au contraire, les crains-tu ? As-tu choisi de tout faire toi-même ? As-tu été confrontée à des difficultés avec bébé, comme moi ?

Photo du site http://www.cuisine-de-bebe.com/

Photo du site http://www.cuisine-de-bebe.com/

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tag(s) : #Le débat du lundi
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton