Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand je vois un papa, un vrai de vrai, qui s'occupe de ses enfants et qui gère avec brio une garde alternée, je suis vraiment admirative.

Alors voici Alexandre, 41 ans, papa de deux enfants, Matthias, 10 ans et demi et Romain 7 ans, qui va vous raconter comment se passe cette fameuse garde-alternée dont on entend de plus en plus parler.

1/ Quand et comment avez-vous annoncé la séparation d'avec la maman des garçons?

C'était il y a 1 an et demi, nous voulions absolument faire passer un message clair, que la séparation venait d'un choix commun et ne pas dire "C'est à cause de papa" ou " C'est à cause de maman". Nous leur avons expliqué que nous ne nous aimions plus amoureusement, que ce n'était surtout pas de leur faute et que nous les aimions toujours aussi fort.

2/ Comment ont-ils réagi?

Le plus petit a hoché les épaules et demandé quand est-ce qu'on mangeait... Difficile de réaliser tant qu'il nous voyait vivre ensemble. Le plus grand, lui, voulait savoir s'il allait rester dans la même école avec ses copains. Puis ils nous a dit qu'il aurait voulu nous voir nous disputer avant, pour réaliser que nous ne nous aimions plus, alors que nous avions toujours fait attention pour les préserver.

3/ Comment avez-vous choisi le mode de garde?

Nous avons choisi la garde alternée car la maman travaillait beaucoup et que de mon côté je m' étais énormément occupé d'eux depuis leur naissance. Nous étions d'accord que c' était impossible que je ne les voie qu'un week-end sur deux ou seulement pour les vacances.

4/ Comment s'organisent les semaines où vous les avez à la maison?

Lorsque je les ai à la maison, tout tourne autour de leurs occupations à eux: école, devoirs, activités sportives, animations pour enfants pour qu'ils ne s'ennuient pas ou peu. Je m'autorise tout de même, depuis peu, une soirée à moi de temps en temps. J'ai aussi la grande chance d'avoir des horaires de travail aménagés par rapport aux semaines avec ou sans les enfants.

5/ Pas trop difficile d' être à 100% papa pendant une semaine sans pouvoir passer le relais?

Je dirais que ce qui est dur, c'est de se remettre dans l'ambiance Papa en début de semaine et on finit épuisé nerveusement en fin de semaine.

6/ Comment envisagez-vous la place d'une future compagne dans cette relation avec vos fils?

Dans tous les cas, elle ne sera pas une seconde mère puisqu'ils en ont déjà une, mais plus comme une "amoureuse" de leur papa, qui le rend heureux. Sans oublier qu'ils devront aussi la respecter en tant qu'adulte. Cette compagne pourra aussi apporter une nouvelle vision sur notre mode de vie et sur le comportement père/enfants.

7/ Que voudriez-vous dire aux papas sur le point de divorcer?

Si l'on n'a pas la petite fibre, il ne faut pas se forcer en choisissant la garde alternée, car les enfants demandent 200% de votre attention. La moindre fatigue ou la moindre saute d'humeur pardonnent rarement. Si l'on a besoin de beaucoup d'indépendance, il ne faut pas envisager ce genre de garde... Et c'est malheureusement le cas pour la majorité des pères divorcés.

Merci Alexandre!

Le débat de la semaine: "Diversification, avant ou après 6 mois?" C'est par ici!

Rendez-vous sur Hellocoton !
La garde alternée vue par un Papa
Tag(s) : #La parole aux autres
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton