Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant la grossesse, il y a les souvenirs les plus forts, les plus beaux, les plus angoissants, les pires et les plus improbables aussi. Vous voyez ce que je veux dire ? Vous ne voyez pas encore ? Alors je vais vous en donner un aperçu !

Le plus agréable : Le +++ pour mon anniversaire. Choisissez bien le jour et le moment, au cas où ce soit le bon.

Le plus étourdissant : Chéri qui se rendort en trois secondes après La grande découverte… Attendez-vous à toutes sortes de réactions lors de l’annonce.

Le plus sonore : Le cœur de ce futur bébé d’amour qui bat la chamade, 175 battements par minutes à son maximum pendant le premier trimestre. Sortez les mouchoirs !

Le plus olfactif : Des semaines d’odeurs de cuisine insurmontables, d’enfermement dans la chambre pour ne pas les sentir. Non, ce n’est pas un mythe, ça peut être l’horreur mais il faut vraiment l’avoir vécu pour le comprendre et si on y échappe, alléluia !

Le plus stressant : Avant chaque écho, la boule au ventre que le rêve se transforme en cauchemar. On prend une grande respiration, on déstresse et on profite.

Le plus jubilatoire : Les « La grossesse te va bien », « Tu es magnifique », « oh, tu n’as pas beaucoup grossi ». Toutes les femmes enceintes devraient avoir leur lot de compliments.

Le plus agaçant : « Et puis vous avez un tout petit ventre » et les places prioritaires dont je n’ai jamais vu la couleur, les gens devaient croire que j’étais juste ballonnée.

Le plus dégoûtant : Vomir pendant tout un trajet de voiture, sans pouvoir s’arrêter au risque de louper son avion pour une destination surprise. Un voyage de fiançailles dont on se souviendra. Ne pas faire de grands projets le premier trimestre de grossesse car on ne sait jamais quand on va vomir pour la première fois… Ou pas. Si vous échappez aux nausées et aux vomissements, soyez heureuse.

Le plus magique : Les vagues que peut faire ce tout petit être de quelques dizaines de grammes. Vous n’y croirez pas au début mais n’écoutez que vous et ce que vous ressentez, tout est possible.

Le plus douloureux : La vérification de la dilatation du col par la sage-femme de garde… Un moment de torture tandis que la sage-femme de jour a été d’une douceur angélique. On ne se laisse pas faire, un peu de délicatesse dans ces moments-là est indispensable.

Le plus surprenant : La poche des eaux qui se rompt. Heureusement, une amie m’avait parlé de ce gros BOUM, comme une bombe à l’intérieur. J’ai fait un bond de surprise que Chéri n’oubliera pas. J’ai trouvé cela incroyable et magique, par contre, les contractions qui suivent aïe aïe aïe…

Le plus énervant : Le premier gynécologue qui m’a fait l’écho des 12 SA qui ne nous a rien expliqué et que j’ai retrouvé quelques jours avant mon déclenchement. Pour des raisons trop longues à expliquer ici, nous l’avons rebaptisé le Gynécon avec mes copinautes et je peux vous dire que c’était mérité. On se bouche les oreilles, on prend son gros bidou et on fuit les gynécons, comme on peut !

Le plus gêné : L’anesthésiste qui me demande si ça va mieux après la péridurale et moi dubitative, « Je ne sais pas, je sens toujours les contractions ». Réponse : « Hé bien, d’habitude, on me remercie ». Au final, son anesthésie n’a jamais fonctionné et c’est elle qui est venue s’excuser à la fin. Ne laissez pas mettre en doute vos sensations.

Le plus affolant : Quand je répétais à Chéri qu’il fallait qu’il fasse venir la sage-femme car je sentais que ça poussait, j’avais l’impression qu’il mettait 10h pour aller jusqu’à la porte pour finalement me dire à chaque fois : « Elle est déjà occupée avec un autre bébé ». Oui, merci, ça m’aide. La prochaine fois, je crierai, peut être qu’on me croira car bébé était bien en train d’arriver.

Le plus héroïque : Bon, là, je me la pète mais ça arrive à beaucoup de femmes… Quand j’ai dit que je sentais que ça poussait, réflexion de l’anesthésiste « Mais non Madame, ce n’est pas possible, il y a 5 minutes vous étiez dilatée à 5 » Après vérification: « Ah, je suis désolée, l’anesthésie n’arrivera pas à agir, c’est trop rapide, le bébé arrive, je vais chercher la sage-femme ». Après quelques larmes, on sort sa cape de Wonder Mum et on part au combat mais au final, c’est le plus grandiose de mes souvenirs, j’ai fait ce que les femmes font depuis des millénaires : j’ai mis au monde mon bébé.

Le plus nostalgique : Tous. Je referais tout, même le vomi dans la voiture, même la péridurale inutile, même le gynécon – enfin celui-là, je m’en passerais bien quand même – rien que pour rencontrer ma mini Princesse.

Profitez autant que vous le pouvez et écrivez pour vous en rappeler ! Et vos souvenirs à vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Mes plus mémorables souvenirs de grossesse
Tag(s) : #Dans notre vie
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton