Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la vie, il y a des bons périnées et des mauvais ! Le mien a décidé de se faire la malle après 10 minutes de travail intensif il y a presque 6 mois. Depuis, il a décrété qu'il avait droit à un congé postnatal. On se réunit lui et moi fréquemment autour d'une sage-femme pour parlementer, je le supplie de revenir, elle insiste auprès de lui mais rien à faire, il prolonge ses vacances.

Il y a des périnées de compet, bodybuildés, qui ressortent indemnes de leur marathon. Il y a les studieux qui après leurs 10 séances de rééducation obtiennent leur diplôme avec la note suprême de 5/5. Le mien est parti d'un "généreux" 1/5 et a obtenu avec difficulté la moyenne. J'ai peut être ma part de responsabilité, lui chuchotant intérieurement de ne pas se presser. Je vais aux séances toute seule, sans Nénette mini Princesse, papotant avec ma Sage femme comme avec une copine sauf qu'au lieu de parler autour d'un verre, nous échangeons autour d'une étrange machine. Périnée faible = rééducation par sonde. Quésako ? Lorsque vous consultez pour la première fois votre sage femme ou votre kinésithérapeute, il va évaluer l'état de votre périnée et décider de faire une rééducation manuelle ou par électrostimulation. Dans ce dernier cas, vous aurez la chance de vous rendre à la pharmacie pour demander, avec le sourire, une sonde personnelle. Ma sonde, je l'appelle ma Super Sonde !!! On est bonne copine, elle bosse à ma place. Je la trimbale gaiement dans mon sac à main, on va faire le marché ensemble en sortant de la séance, c'est glamour au possible... Ou pas. Mais le principal, c'est qu'elle permet de faire avancer le schmilblick car un périnée faible se fatigue trop vite pour travailler toute une séance donc la sonde est là pour le booster et rassurez-vous, ça ne fait pas mal. En plus, pas de quoi avoir peur, on dirait un sextoy design, même si c'est souvent la dernière chose à laquelle on a envie de penser après un accouchement. Ces séances sont très très très utiles donc on ne se démotive pas et on y va. Transformez le tout en un moment de distraction en choisissant bien votre sage-femme ou kinésithérapeute.

Si vous n'avez pas encore accouché, j'ai appris, mais trop tard, qu'il valait mieux expirer pendant la poussée en vous étirant que de couper sa respiration. Tout l'inverse de ce j'ai fait ! Si vous assistez aux préparations à l'accouchement, vous devriez apprendre les deux techniques. Demandez conseil à votre sage-femme. Et pour l'après, faites attention à la façon de porter bébé pour que le poids ne se situe pas sur votre ventre. Personnellement, j'ai porté pendant des heures mas fille dans un porte bébé placé trop bas, aïe aïe aïe, ça m'aura peut-être valu les séances supplémentaires.

Depuis ma dixième séance, ma sonde, elle, a fini son job, maintenant on passe aux exercices manuels et aux abdominaux. J'aurais bientôt clos les chapitres grossesse, accouchement et post natal, heureuse pour les mauvais côtés et nostalgique pour tout le reste. Le prochain coup, je chouchouterai mon périnée et lui dirai des mots doux pour éviter la grève générale.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Petites histoires de périnée
Tag(s) : #Dans notre vie, #J'ai testé pour vous
macaron-redactrices-rose-300px Suivez-moi sur Hellocoton